Accueil Biographie de
Serge Etiévant
Œuvres Témoignages


Témoignages




pas d'image
Serge Etiévant





pas d'image
Bateaux

En présentant son exposition à Flavignerot‚ Jean Michaux disait à propos de la peinture d'Etiévant : "J'y vois surtout le sens de la construction. Toitures et bateaux … jouent avec les éléments‚ jouent avec l'eau et savent relier l'œuvre de la nature et l'œuvre des hommes … Il n'y a pas deux arts : il n'y a pas un art figuratif et un art abstrait. Il y a une seule peinture. Dans la peinture abstraite‚ il y a des souvenirs figuratifs‚ des interprétations figuratives et dans la peinture figurative‚ comme ici‚ il y a des accents d'abstrait."





Sur l'exposition rétrospective au Grenier de Talant‚ Michel Huvet s'exprimait ainsi : «Visage solide de jurassien paisible‚ Serge Etiévant m'impressionnait. Il savait tout sur l'art. Entre l'austère secrétaire général et l'artiste‚ je mis un certain temps à confondre les deux. Quand ce fut fait‚ il y eut une étincelle et ses toiles s'ouvrirent comme des confidences enfin perceptibles. L'homme à la pipe» … «m'ouvrait le monde de l'art» … «ces dessins au fusain qui sont autant de sonates subtiles‚ ces encre–de–chine qui sonnent comme des concertos où la coupure du trait tient le rôle du soliste‚ et ces papiers crépons qui parurent à l'époque provocateurs et dont les ondulations sous le pinceau aqueux faisaient autant de variations au thème principal d'une exigence humaniste et esthétique.». «Sa grande nouveauté est d'avoir avant tout le monde réconcilié figuratif et abstrait‚ et cela m'a toujours séduit tant il est vrai que je n'ai jamais pu comprendre qu'on séparât les deux.»





pas d'image
Cascade




Laurence Buffet–Chaillé‚ nièce de Picabia‚ commente ses tableaux sur la Corse : « Aucun artifice dans ces métamorphoses. La vision de Serge Etiévant est grave‚ sincère : elle nous dévoile l'essence même du paysage dégagé de l'anecdotique.» … « Œuvre spontanée en apparence mais méditée et réalisée dans le silence de l'atelier. Rien n'est laissé au hasard‚ ni le choix des pinceaux‚ ni celui des supports ; un simple papier crépon dont la souplesse s'accorde au rève de l'artiste. »




pas d'image
Les toits à Beaune


Haut de page